Sensibilisation

Les exemples suivants illustrent les types d`activités de sensibilisation et d`éveil de conscience que WAO-Afrique a menées :

  • La création des émissions radio sur les droits de l’enfant pour la sensibilisation du grand public. Par exemple, durant plusieurs années, l`émission « Pour Demain » est passée sur les antennes de Radio Lomé chaque dimanche le matin. De plus, par un contrat avec Radio Zéphyr et collaboration active avec Radio Nana FM, enfants et parents connaissent les risques liés au travail des enfants domestiques et les instruments juridiques nationaux qui protégent les enfants, notamment : le Code Togolais de Travail, les Conventions 138 et 182 de l`Organisation International du Travail et la Convention relative aux droits de l’enfant.
  • Pour la sensibilisation du grand public WAO a aussi produit plusieurs documentaires/drama sur les droits de l’enfant. Par exemple, en 2004 WAO-Afrique, avec le soutien de Plan Togo, a produit un documentaire titré « Le Prix du Vélo » qui est un nouvel outil audio-visuel de sensibilisation de la population. Ce documentaire/drama a pour objectif de démystifier le trafic des enfants et des profits dérisoires qu’il apporte aux enfants et à leurs familles. Le repérage des sites de tournage dans la préfecture de Vo et la préfecture des Lacs a été guidé par le fait qu’elles sont généralement pourvoyeuses d’enfants victimes de trafic. Cette activité de tournage a coïncidé avec une campagne de sensibilisation entreprise par le Chef du village de Fiata contre le trafic des enfants, village qui est d’ailleurs retenu dans le cadre du tournage. Un autre exemple est un film sur le travail des enfants domestiques qui relate avec pragmatisme et réalisme les atrocités perpétrées au quotidien sur les enfants domestiques. Il servira, à lever le voile sur les maux dont souffrent les enfants car destiné à passer sur les chaînes audiovisuelles du Togo, du Ghana et de beaucoup d’autres pays. Ledit film, “Une Vie de Bonne” a été réalisé en 2003 avec le soutien de Anti-Slavery International. Enfin, par rapport à la sensibilisation sur le phénomène du trafic d’enfants qui cible la catégorie sociale la moins instruite et rurale, un film documentaire a été réalisé en 2003. Ce film, « Lutte Contre le Trafic des Enfants en Parler et Agir », a été réalisé avec le soutien de Save the Children Suède.
  • Aussi, deux documentaires de sensibilisation ont été réalisés sur les activités de la WAO-Afrique par deux chaînes de télévision britannique. «Life Line/BBC » et la chaîne privée “True Vision”. Le Bureau Régional de l’Unicef et TV5 film ont réalisé un documentaire sur le projet « Education non formelle » de la WAO-Afrique.
  • Un sommaire de la Convention 182 et son implication pour le devenir des enfants travailleurs domestiques, a été traduit en langues locales du Togo (Ewe) et du Ghana (Twe) afin de sensibiliser les populations rurales sur les pires formes de travail des enfants.
  • Une campagne de sensibilisation a été menée conjointement avec les confessions religieuses en raison de leurs prédispositions et de leur avantage à entrer en communication avec toutes les couches de la société.
  • Séances d’information et de sensibilisation avec parents, employeurs et agence de placement dans les préfectures les plus exposées à la traite et au travail des enfants domestiques. Par exemple, en mars 2004 s’est tenu deux séminaires (une en Atakpamé, une en Lomé) sur le thème « Promotion de l’éducation, arme efficace contre le trafic des enfants ». Les séminaires ont été réalisés avec le soutien de Plan International Togo.

Campagnes et Plaidoyers

  • La plupart des études/recherches réalisées par WAO-Afrique est utilisée comme un outil vital de lobbying. Par exemple, dans le courant de l’année 1997 une étude prospective sur le trafic des enfants du Togo vers l’étranger à été réalisée; suite à la présentation officielle des résultats de cette étude, plusieurs réactions ont été enregistrées: la police des frontières a arrêté plusieurs personnes convoyant des dizaines d’enfants hors des frontières togolaises et les représentants diplomatiques des pays d’accueil de ces enfants ont décrit les conditions dans lesquelles ces enfants vivent.
  • De même, la participation des représentants des gouvernements et de la société civile dans les conférences offre une opportunité de plaider pour le changement dans l`intérêt supérieur de l`enfant. Des événements récents organisés par WAO-Afrique sont les suivants : Séminaire-atelier sur la convention 182 de l’OIT sur le thème ‘Plaidoyer pour la mise en application effective de la convention 182 de l’OIT’ (2003); Séminaire entre la société civile du Togo et du Ghana sur les stratégies de mise en œuvre de la Convention 182 du BIT (2000); Rencontre des Coordinateurs des Comites Nationaux de lutte contre le travail des enfants en Afrique de l’Ouest et du Centre (1999); Conférence internationale sur le trafic des enfants en Afrique de l’Ouest et du Centre (1999); Forum exposition des ONG d’Afrique de l’Ouest et du Centre à l’occasion de la célébration du 10ème anniversaire de la Convention des Droits de l’Enfant (1999).
  • La WAO-Afrique, fidèle à son mandat de protection et de défense des droits de l’enfant, a mobilisé un certain nombre d’ONG et associations, des confessions religieuses et des centrales syndicales en vue de l’élaboration des rapports alternatifs des ONG de droit de l’enfant sur la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant. Le 2ieme rapport a été rédigé au siège de la WAO-Afrique et sa finalisation est intervenue au cours d’un atelier ayant regroupé des spécialistes des questions juvéniles (éducation, droit et santé) à Kpalimé en Janvier 2002. Après son adoption par les ONG de défense et de protection des droits des enfants au Togo au siège de notre institution, ce rapport a été envoyé au groupe des ONG à Genève. Le 1ieme rapport alternatif a été envoyé à Genève en 1997.

Protection des Enfants Domestiques

Depuis plus d`une décade, WAO-Afrique mène des actions pour mettre fin a l`exploitation économique des enfants. La place de l`enfant est à l`école non pas au travail. Bien que cet objectif ait une place primordiale dans la stratégie d`action de WAO, il est aussi important que des mesures immédiates soient prises pour protéger les enfants travailleurs des pires formes de violence et d`abus jusqu`au moment où le travail des enfants soit totalement aboli.

Ainsi, WAO, en collaboration avec Anti-Slavery International, a adopté plusieurs approches innovatrices pour améliorer les conditions de travail des enfants domestiques. Par exemple:

  • Bien que ça prend du temps, le staff de WAO-Afrique entreprend des visites porte a porte pour discuter avec les employeurs des enfants domestiques. Cette approche, qui a fait ses preuves, crée moins de problèmes relationnels avec les employeurs pour l`amélioration des conditions de travail de plusieurs enfants domestiques. Elle a conduit à la création d`une organisation de femmes qui étaient par le passé utilisatrices des services des enfants domestiques mais militent actuellement contre cette pratique. Deux groupes se sont formés à savoir Happy Group et Freedom Kick. Il y a assez de potentialités dans cette initiative locale qui apparaît comme une ressource vitale dans la lutte contre la traite et le travail des enfants domestiques.
  • Dans la région, WAO-Afrique, et autres partenaires du projet ASI, ont organisé des rencontres nationales pour permettre aux enfants de s’exprimer sur leurs conditions de travail. Ces consultations ont permis de faire des propositions sous forme d’un Code de Conduite pour le traitement des enfants employés domestiques. Le code de conduite est articule autour de cinq points a savoir : l`age de l’enfant ; les conditions de travail ; les termes de l’emploi ; les conditions de recrutement ; et l’éducation et la formation. Le lancement du code a été fait au Togo par WAO-Afrique le 30 Septembre 2004.
  • La participation au projet international a permis la publication et la diffusion d`un guide pratique de plaidoyer intitulé “Les enfants domestiques: Trouver une voix” (2002). Ce document présente plus de vingt études de cas, y compris une de WAO-Afrique.
  • Un projet similaire avec l`objectif de publication du guide pratique pour promouvoir les bonnes pratiques dans les interventions est en voie pour la période de 2004-2007. L`une des activités de ce projet va toucher les consultations au niveau local avec les enfants domestiques anciens comme actuels pour collecter des informations sur leur vie en tant que enfants domestiques et en particulier leur opinion sur les interventions allant dans le sens de les aider. En savoir plus ……

Gestion de Réseau et Coordination

WAO-Afrique favorise la coordination des ONGs et l`exécution des projets communs en faveur des enfants. Cette approche évite une duplication inutile des efforts et maximise une utilisation efficiente des ressources financières.

Au Niveau National:

  • Foddet : WAO-Afrique est un instrument en ce qui concerne le regroupement des ONGs par des programmes en droits des enfants au Togo aboutissant ainsi à la création du Forum des Organisations de Défense des Droits de l’Enfant au Togo (FODDET). Ce Forum a été officiellement présenté aux Représentants de l’Unicef, IPEC/BIT-Togo, l’Union Africaine et aux medias le 30 septembre 2004. Les membres du FODDET se réunissant au secrétariat de WAO-Afrique ont constitué de différents groupes de travail en vue d’aborder les questions spécifiques.
  • WAO-Afrique, avec l’appui de Plan Togo, a produit un répertoire des groupes existants engagés au niveau préfectoral, régional et du village contre le trafic des enfants et des initiatives communautaires existantes pour mettre un terme au trafic des enfants.

Au Niveau Régional :

  • Depuis 2000, la WAO s’est engagée dans un processus de travail en commun avec le soutien de Save the Children (Suède) qui a abouti à la mise en place d’un projet sous régional de lutte contre le trafic des enfants dont il assure depuis juin 2002 la coordination régionale. Ce projet couvre Bénin, Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Mali et Togo.
  • WAO est responsable pour le développement d’un `dialogue’ au Togo et au Gabon entre les ONG et les syndicats sur des cas de travail des enfants qui doivent être catégorisés comme ‘pires formes’ et sur ce qui doit être fait à ce propos.
  • Depuis septembre 2001, WAO-Afrique édite un bulletin trimestriel, DZITRI (L’intrépide), un bulletin de liaison et d’échanges d’expériences entre divers acteurs dans la sous-région.
  • Depuis 2000, WAO assure la coordination régionale pour un projet d`Anti-Slavery International pour l’éradication du travail abusif et le recrutement transfrontalier des enfants comme travailleurs domestiques. Ce projet couvre Bénin, Burkina Faso, Gabon, Ghana, Guinée, Niger et Togo.
  • Un séminaire sous-régional des ONG pour la lutte contre le trafic des enfants qui s’est déroulé à Lomé en mai 2000 organisé conjointement par WAO-Afrique et PLAN International Togo avec l’appui des bureaux régionaux de l’UNICEF et de Save the Children (Suède). Le séminaire visait à « Définir une stratégie commune d’action des ONG de la sous région pour la lutte contre le Trafic des Enfants ». Pour parvenir à cet objectif le séminaire se proposait : d’identifier les canaux d’échanges d’informations entre les ONG oeuvrant pour la lutte contre le phénomène au niveau national et sous-régional ; d’accroître les échanges de proximité entre les ONG des pays limitrophes ; et d’approprier la plate forme de Libreville (une consultation sous-régionale organisée conjointement par le BIT et l’UNICEF) pour sa mise en application.

Intervention Directe

Les exemples suivants sont des illustrations des interventions de protection directe que la WAO offre aux enfants victimes d’exploitation:

  • En 2000, WAO-Afrique a créé un centre de réhabilitation des enfants en situation difficile à Lomé appelé le Centre de l’Espérance. Le Centre a une capacité de 32 lits, il est doté d’une infirmerie pour assurer les soins de santé aux enfants et aussi trois animateurs.
  • Dès lors qu’elles seront prêtes à rentrer dans la vie active, ces pensionnaires bénéficieront d’un crédit de 50 000 CFA.
  • Le retrait des enfants travailleurs domestiques et leur accueil au Centre de l’Espérance. Quelques unes ont été réintégrées dans leur famille et d’autres scolarisées.
  • En 2003, plus de 200 actes de naissances établis pour des enfants dans la région des Plateaux, leur ont permis de pouvoir entamer ou continuer leur scolarisation sans entrave liée à l’inexistence de leur acte de naissance, et d’acquérir une existence juridique.
  • En 1999, WAO-Afrique a crée le Centre d’Adomi Abra, a l’intérieur du Togo dans la Préfecture de Wawa qui assure la formation socioprofessionnelle des enfants victimes de trafic et du travail domestique (qui ont dépassé l’âge scolaire du primaire), en pisciculture, élevage, maraîchage, agriculture scientifique et gestion de microprojets. Ces jeunes travailleurs sont encouragés et soutenus par de micro-credits. L’objectif étant de les retenir dans leurs localités pour y développer des activités génératrices de revenus et se prendre en charge. Aussi, WAO-Afrique a initiée un programme d’apprentissage.
  • Mettre à la disposition des parents des enfants réinsérés, des fonds devant leur permettre de mener des AGR afin d’améliorer leur condition de vie et permettre à l’enfant réinséré de pouvoir s’épanouir sur place.
  • Depuis 1995, WAO-Afrique initie au sien de l’Ecole Primaire Publique de Adomi Abra un projet de soutien scolaire, la Mutuelle de Livres Scolaires, pour inciter l’accès et la rétention des filles considérées comme particulièrement vulnérables ou encourant de graves dangers d’abandon.

Recherche et Collection de Données

L`importance des études/recherches et des données précises pour une organisation comme WAO-Afrique ne peut être sous-estimée. La recherche n`est pas seulement une collecte des mots et chiffres sur papier, mais elle est un outil effectif de sensibilisation et de lobbying pour le changement dans l`intérêt supérieur de l`enfant.

Quelques études réalisées ou coordonnées par WAO-Afrique sont :

  • Lutte contre la Traite des Enfants au Togo : Recueil des Etudes; Programmes et Acteurs (2005)
  • Etude de l’Impact Psychosocial du Trafic sur les Enfants Victimes et Leurs Proches au Togo (2004)
  • Analyse critique sur le système éducatif togolais (2000)
  • Le trafic des enfants au Togo (1997)
  • Le travail des enfants domestiques au Togo (1994)
  • Pour un nouvel ordre de l’enfant domestique au Togo (1991)
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.